Sélectionner une page

Le yoga, pratique ancienne et méditation, est devenu de plus en plus populaire dans la société actuelle très active. Pour beaucoup de gens, le yoga est un moyen de se retirer de leur vie chaotique et trépidante. Cela est vrai, que vous pratiquiez la posture du chien tête en bas sur un tapis dans votre chambre, dans un ashram en Inde ou même sur le Trocadero. Le yoga procure de nombreux autres bienfaits mentaux et physiques. Certains d’entre eux s’étendent jusqu’à la table de la cuisine.

Types de yoga

Il existe de nombreux types de yoga. Le hatha (une combinaison de plusieurs styles) est l’un des plus populaires. Il s’agit d’un type de yoga plus physique qu’une forme calme et méditative. Le hatha yoga se concentre sur les pranayamas (exercices contrôlant la respiration). Ils sont suivis d’une série d’asanas (postures de yoga), qui se terminent par savasana (période de repos).
L’objectif de la pratique du yoga est de se mettre au défi physiquement, mais sans se sentir dépassé. À ce « bord », l’accent est mis sur la respiration, tandis que l’esprit s’accepte et reste calme.

Une meilleure image de votre corps

Le yoga développe la conscience intérieure. Il concentre votre attention sur les capacités de votre corps au moment présent. Il aide à développer la respiration et la force de l’esprit et du corps. Il ne s’agit pas d’apparence physique.
Les studios de yoga n’ont généralement pas de miroirs. Cela permet aux pratiquants de concentrer leur attention sur eux-mêmes plutôt que sur l’apparence d’une pose ou des personnes qui les entourent. Des études ont montré que les personnes qui pratiquaient le yoga étaient plus conscientes de leur corps que celles qui ne le pratiquaient pas. Elles étaient également plus satisfaites de leur corps et moins critiques à son égard. Pour ces raisons, le yoga fait désormais partie intégrante du traitement des troubles de l’alimentation et des programmes visant à promouvoir une image corporelle positive et l’estime de soi.

Devenir un mangeur attentif

La pleine conscience consiste à concentrer son attention sur ce que l’on vit au moment présent sans se juger.
Il a été démontré que la pratique du yoga augmente la pleine conscience non seulement en classe, mais aussi dans d’autres domaines de la vie d’une personne.
Les chercheurs décrivent l’alimentation consciente comme une prise de conscience sans jugement des sensations physiques et émotionnelles associées à l’alimentation. Ils ont élaboré un questionnaire pour mesurer l’alimentation consciente à l’aide de ces comportements :

Manger même lorsqu’on est rassasié (désinhibition)
Être conscient de l’apparence, du goût et de l’odeur des aliments
Manger en réponse à des signaux environnementaux, tels que la vue ou l’odeur de la nourriture.
Manger lorsqu’on est triste ou stressé (alimentation émotionnelle)
Manger lorsqu’on est distrait par d’autres choses

Les chercheurs ont constaté que les personnes qui pratiquaient le yoga étaient des mangeurs plus attentifs d’après leurs résultats. Le nombre d’années de pratique du yoga et le nombre de minutes de pratique par semaine étaient associés à de meilleurs résultats en matière d’alimentation consciente. La pratique du yoga vous aide à être plus conscient des sensations de votre corps. Cette prise de conscience peut se prolonger à l’heure du repas, lorsque vous savourez chaque bouchée ou gorgée, et que vous notez l’odeur, le goût et la sensation des aliments dans votre bouche.

Un coup de pouce pour la perte et le maintien du poids

Les personnes qui pratiquent le yoga et qui mangent en pleine conscience sont plus à l’écoute de leur corps. Elles peuvent être plus sensibles aux signaux de faim et aux sensations de satiété.
Des chercheurs ont constaté que les personnes qui pratiquaient le yoga pendant au moins 30 minutes une fois par semaine pendant au moins quatre ans prenaient moins de poids à l’âge adulte. Les personnes qui étaient en surpoids ont en fait perdu du poids. Dans l’ensemble, les personnes qui pratiquaient le yoga avaient un indice de masse corporelle (IMC) inférieur à celui des personnes qui ne pratiquaient pas le yoga. Les chercheurs ont attribué ce phénomène à la pleine conscience. L’alimentation en pleine conscience peut conduire à une relation plus positive avec la nourriture et l’alimentation.

Améliorer la condition physique

Le yoga est connu pour sa capacité à apaiser les tensions et l’anxiété dans le corps et l’esprit. Mais il peut aussi avoir un impact sur la capacité d’exercice d’une personne.
Des chercheurs ont étudié un petit groupe de personnes sédentaires qui n’avaient jamais pratiqué le yoga auparavant. Après huit semaines de pratique du yoga au moins deux fois par semaine pendant 180 minutes au total, les participants présentaient une plus grande force et endurance musculaires, une plus grande souplesse et une meilleure aptitude cardiorespiratoire.

Bienfaits cardiovasculaires

Plusieurs petites études ont montré que le yoga avait un effet positif sur les facteurs de risque cardiovasculaire : Il a contribué à faire baisser la tension artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension. Il est probable que le yoga restaure la « sensibilité des barorécepteurs ». Cela aide le corps à détecter les déséquilibres de la pression sanguine et à maintenir l’équilibre.
Une autre étude a révélé que la pratique du yoga améliorait les profils lipidiques chez les patients en bonne santé ainsi que chez les patients souffrant d’une maladie coronarienne connue. Elle a également permis de réduire les taux de glycémie excessifs chez les personnes atteintes de diabète non insulinodépendant et de diminuer leur besoin de médicaments. Le yoga est désormais inclus dans de nombreux programmes de réadaptation cardiaque en raison de ses bienfaits sur le plan cardiovasculaire et de la réduction du stress.
Avant de commencer un nouveau programme d’exercices, n’oubliez pas de consulter votre médecin.
Les chercheurs étudient également si le yoga peut aider les personnes souffrant de dépression et d’arthrite, et améliorer les chances de survie après un cancer.

Namaste.