Sélectionner une page

S’il est normal d’être nerveux à l’approche d’un événement important ou d’un changement de vie, des millions de personnes vivent avec un trouble anxieux, ce qui est plus qu’une inquiétude ou une peur occasionnelle. Les troubles anxieux peuvent aller du trouble anxieux généralisé (TAG), qui consiste en une inquiétude intense que vous ne pouvez pas contrôler, au trouble panique – des épisodes soudains de peur, accompagnés de palpitations cardiaques, de tremblements, de secousses ou de transpiration.

Introduction

Pour les personnes atteintes d’un trouble anxieux, il est important d’envisager des stratégies qui peuvent aider à gérer ou à réduire l’anxiété à long terme, comme la thérapie par la parole ou les médicaments. Mais tout le monde peut bénéficier d’autres moyens de réduire le stress et l’anxiété en modifiant son mode de vie, par exemple en adoptant une alimentation équilibrée, en limitant la consommation d’alcool et de caféine et en prenant du temps pour soi.
En outre, il existe des mesures que vous pouvez prendre dès que l’anxiété commence à s’installer. Essayez ces 10 suggestions soutenues par des experts pour détendre votre esprit et vous aider à reprendre le contrôle de vos pensées

Relativiser : un pouvoir sous-estimé.

Les crises de panique peuvent souvent vous donner l’impression que vous êtes en train de mourir ou de faire une crise cardiaque. Rappelez-vous : « Je suis en train de faire une crise de panique, mais c’est inoffensif, c’est temporaire et je n’ai rien à faire ». De plus, gardez à l’esprit que c’est tout le contraire d’un signe de mort imminente – votre corps active sa réaction de combat ou de fuite, le système qui va vous maintenir en vie, dit-elle.

Fact-Checker ses pensées.

Les personnes anxieuses font souvent une fixation sur les pires scénarios. Pour combattre ces inquiétudes, réfléchissez à leur réalisme. Disons que vous êtes nerveux à l’idée de faire une présentation importante au travail. Plutôt que de penser « Je vais faire un bide », dites plutôt « Je suis nerveux, mais je suis préparé. Certaines choses vont bien se passer, d’autres non », suggère-t-elle. En prenant l’habitude de repenser à vos peurs, vous entraînez votre cerveau à trouver un moyen rationnel de gérer vos pensées anxieuses.

Inspirez et expirez

Une respiration continue vous aide à vous calmer. Bien que vous ayez peut-être entendu parler d’exercices de respiration spécifiques, vous n’avez pas besoin de vous soucier de compter un certain nombre de respirations. Concentrez-vous plutôt sur une inspiration et une expiration régulières. Cela vous aidera à ralentir et à recentrer votre esprit, dit-elle.

Suivez la règle des 3-3-3.

Regardez autour de vous et nommez trois choses que vous voyez. Ensuite, nommez trois sons que vous entendez. Enfin, bougez trois parties de votre corps – votre cheville, vos doigts ou votre bras. Lorsque vous avez l’impression que votre cerveau va à cent à l’heure, cette astuce mentale peut vous aider à centrer votre esprit et à revenir au moment présent.

Faites quelque chose.

Levez-vous, marchez, jetez un déchet de votre bureau – toute action qui interrompt le cours de vos pensées vous aide à retrouver un sentiment de contrôle.

Tenez-vous droit.

« Lorsque nous sommes anxieux, nous protégeons le haut de notre corps – où se trouvent notre cœur et nos poumons – en nous recroquevillant ». Pour un antidote physique immédiat à cette réaction naturelle, tirez vos épaules en arrière, tenez-vous debout ou asseyez-vous avec les pieds écartés et ouvrez votre poitrine. Cela permet à votre corps de sentir qu’il reprend le contrôle de la situation, dit-elle.

Évitez le sucre.

Il peut être tentant de chercher quelque chose de sucré quand on est stressé, mais cette barre de chocolat peut faire plus de mal que de bien, car les recherches montrent que manger trop de sucre peut aggraver les sentiments d’anxiété. Au lieu de vous jeter sur les bonbons, buvez un verre d’eau ou mangez des protéines, ce qui fournira une énergie lente que votre corps pourra utiliser pour récupérer.